Critique : La famille Abe et autres récits historiques par Mori Ogai

Il était une fois… une famille japonaise vivant à l’époque de la restauration de Meiji, qui cherchait à se faire une place dans une société en pleine mutation. C’est l’histoire que nous raconte Mori Ogai dans son livre « La famille Abe et autres récits historiques ». Mais avant de vous plonger dans les histoires passionnantes de ces personnages, voyons d’abord qui était Mori Ogai.

Mori Ogai, l’écrivain à la croisée des mondes

Mori Ogai (1862-1922) était un écrivain japonais qui a vécu une grande partie de sa vie en Allemagne, où il a étudié la littérature et la médecine occidentale. Il est considéré comme un pont culturel entre le Japon et l’Occident. Son œuvre est caractérisée par un souci de réalisme et une attention particulière aux détails historiques. « La famille Abe et autres récits historiques » ne fait pas exception à cette règle.

« La famille Abe » et autres histoires

« La famille Abe » est le récit principal du livre de Mori Ogai. Il raconte l’histoire de la famille Abe, une famille de samouraïs déchue qui cherche à se réinventer dans le nouveau Japon de l’ère Meiji. Le chef de famille, Shunsaku, décide de mettre toutes ses économies dans un projet de culture de thé, mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu. Les autres récits du livre, tels que « Les Jours de travail » et « L’Affaire du jeune garçon », se déroulent également à cette époque de bouleversements politiques et sociaux du Japon.

La vie à l’époque de Meiji

Pour comprendre l’importance des histoires de Mori Ogai, il est important de connaître l’arrière-plan historique de l’époque de Meiji. L’ère Meiji a commencé en 1868, lorsque le pouvoir est passé des mains des seigneurs de guerre féodaux aux mains de l’empereur. Ce moment a marqué le début de l’ère moderne du Japon. Les changements ont été rapides et radicaux, et le Japon a commencé une transformation sans précédent qui l’a conduit à devenir l’une des principales puissances économiques et politiques du monde.

L’importance de « La famille Abe » dans la littérature japonaise

« La famille Abe » est considéré comme l’un des chefs-d’œuvre de la littérature japonaise. Il est apprécié pour son réalisme, sa profondeur psychologique et sa capacité à représenter les défis et les changements de l’époque de Meiji. La famille Abe, qui représente l’ancien monde féodal en déclin, est un symbole poignant des bouleversements que le Japon a connus à cette époque.

Conclusion

Vous l’aurez compris, « La famille Abe et autres récits historiques » est un livre passionnant qui raconte l’histoire d’une famille japonaise à une époque charnière de l’histoire du Japon. Mori Ogai y montre son talent pour la représentation détaillée et réaliste d’une époque, tout en intégrant des personnages riches en complexité psychologique. Nous espérons que cette critique vous donnera envie de lire ce livre fascinant et d’en apprendre davantage sur l’histoire et la culture du Japon.

©2021 Votre entreprise. Tous droits réservés.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *